Lot. Au conseil départemental, Serge Rigal a nommé ses 10 vice-présidents

Lot. Au conseil départemental, Serge Rigal a nommé ses 10 vice-présidents

Un article de La Dépêche

Élections départementales, Lot, Politique Publié le 01/07/2021 à 18:05

Le jeudi qui suit le 2e tour des élections départementales, les conseillers ont élu leur président. Serge Rigal présidera la collectivité lotoise pour 6 ans de plus. Il a nommé ses 10 vice-présidents.

C’est fait ! Jeudi matin, à 9 heures précises, la séance du conseil départemental du Lot s’est ouverte en présence des 34 nouveaux membres, élus dimanche denier ou dès le 1er tour.
Seul candidat « au perchoir », Serge Rigal a été réélu à la présidence par ses pairs, par 30 voix pour, trois nuls et un blanc. La quasi-unanimité donc qui laisse augurer du consensus général au sein de la collectivité pour ce nouveau mandat de 6 ans et quelques mois.
D’ailleurs, après une suspension de séance réglementaire et faute de présentation d’une ou plusieurs listes adverses, Serge Rigal a désigné ses 10 vice-présidents. À savoir : Nelly Ginestet, Christophe Proença, Catherine Marlas, André Mellinger, Maryse Maury, Catherine Prunet, qui conservent leur poste au sein de l’exécutif ; et sont rejoints par Caroline Mey-Fau, Guillaume Baldy, déjà conseillers départementaux lors du précédent mandat ; et par deux nouveaux élus : Rémy Branco et Frédéric Gineste.

Les attributions des vice-présidents

Nelly Ginestet, 1re vice-présidente en charge de l’Action sociale, de la Protection de l’enfance et de la Lutte contre les exclusions.
Christophe Proença, 2e vice-président en charge de l’Attractivité, du Tourisme et du Sport.
Catherine Marlas, 3e vice-présidente en charge de la Transition écologique et énergétique et du Logement.
André Mellinger, 4e vice-président en charge des Infrastructures et des Usages numériques.
Maryse Maury, 5e vice-présidente en charge des Personnes âgées et des Personnes handicapées.
Guillaume Baldy, 6e vice-président en charge des Finances et rapporteur du budget.
Catherine Prunet, 7e vice-présidente en charge de la Culture, de l’Education et de la Jeunesse.
Rémi Branco, 8e vice-président en charge de l’Agriculture et de l’Aménagement solidaire des territoires.
Caroline Mey-Fau, 9e vice-présidente en charge du Patrimoine historique, de l’Archéologie préventive et des Archives départementales.
Frédéric Gineste, 10e vice-président en charge des Infrastructures de mobilité.
Notez qu’est nommée une conseillère déléguée : Anne Laporterie en charge de l’Ingénierie territoriale.

Au préalable et conformément aux dispositions, la tribune avait accueilli le doyen et la benjamine de cette assemblée lotoise, à savoir Denis Marre, 75 ans, et Gaéligue Jos, 36 ans. Charge à tous deux d’orchestrer le déroulement de cette matinée d’installation. « Nous sommes plusieurs à bien connaître cette salle des assemblées mais j’adresse un salut particulier aux nombreux nouveaux qui l’intègrent », intervenait Denis Marre, en introduction.
En effet, sur les 34 élus dans les 17 cantons du Lot, 15 siègent pour la première fois au sein de l’hémicycle lotois, dont Amélie Vacossin, la binôme de Serge Rigal. Tous se sont donc pliés une nouvelle fois à l’exercice de l’isoloir et de l’urne pour désigner Serge Rigal, président.
« 2014, 2015, puis 2021, cela fait trois fois que les conseillers départementaux m’accordent leurs suffrages. Je suis sincèrement touché par votre vote. Depuis 7 ans, je me consacre totalement à ce mandat unique. Cette réélection représente pour moi un nouveau départ, enrichi par les expériences passées », déclarait le président du Département, évoquant ensuite « les budgets votés à l’unanimité : une exception française ! qui est signe d’une ligne limpide et d’une politique bien comprise pour faire gagner le Lot au-delà des intérêts partisans ».

Les dossiers centraux de ce mandat

Conforté par l’élection large des candidats de Lot en commun, Serge Rigal a donc engagé ce nouveau mandat avec : « une équipe qui allie expérience, jeunesse et pluralité. Cette richesse doit être mise au profit de nos ambitions. D’ici la fin de l’année, je vous proposerai de travailler collectivement à un projet de mandat. Nous établirons ensemble notre feuille de route, elle sera passionnante ».

Transition énergétique, circuits courts dans la restauration collective des collèges comme des Ehpad, développement de la fibre, attractivité et installation de nouveaux actifs, aménagement du territoire seront les dossiers centraux de ce mandat. Avec une ligne rouge à ne pas perdre de vue, comme l’a soulignée Serge Rigal : « La rigueur des finances publiques sera au rendez-vous. Je pressens après l’élection présidentielle de 2022 que les départements seront sollicités par l’Etat pour le remboursement de la dette Covid ».
En attendant, trois réunions sont d’ores et déjà calées pour les conseillers départementaux : une journée d’accueil le 9 juillet, une séance d’installation et de désignation au sein des organismes, et notamment au conseil d’administration du Sdis 46, et le 16 juillet, pour des décisions modificatives du budget.

Laetitia Bertoni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.